Comment en finir avec la dépendance Affective «Syndrome de Tarzan » ?

Comment en finir avec la dépendance Affective  «Syndrome de Tarzan » ?

 

La dépendance affective se symbolise par:

« L’attente »

De l’autre, d’un coup de fil, 20 coups de fils et plus encore, par l’envoi de sms, par le besoin de se « plier » au désir de l’autre, de tout faire pour le ou la garder.

Revenons au mode de fonctionnement de la dépendance.

Attendre le retour, attendre le geste rassurant, attendre le mot apaisant.

DÉPENDANCE AFFECTIVE

Objectif de cet article : 

  1. sortir de ce cercle « Attente »,
  2. avancer au lieu de tourner en rond,
  3. ne plus être dans le contrôle permanent de l’autre même si cet aspect est inconscient.
  4. comprendre que justement sans l’autre vous passez de bons moments sans penser à lui ou elle
  5. vous ouvrir vers l’extérieur = les autres
  6. prendre conscience de vos envies, désirs, besoins personnels (sans l’autre)
  7. renoncer à être le centre de l’attention de l’autre
  8. gagner en autonomie c’est comprendre le besoin de l’autre, se respecter et respecter l’autre. ( Egoisme légitime)
  9. prendre conscience que votre partenaire souffre également

 

   1- Apprenez à faire par vous même et pour vous même certaines choses, occupez-vous !

Danse, théâtre, cuisine, prenez des cours, allez vers ce qui vous attire, cela vous distraira, forcez-vous.

L’autonomie s’apprend à n’importe quel âge.

 

  2- Modifier, transformer votre passivité en mode décision.

Un dépendant est passif, figé dans sa crainte de mal faire, donc il n’initialise rarement .
– Surprendre votre partenaire vous donnera un coup de peps ! Oui, vous êtes capable de le faire !
– Prenez la décision d’un resto avec des amis(es), d’une virée à la campagne, d’un ciné etc…
Vous comprendrez qu’à 2 ou en compagnie, son regard sur vous reste le même.

   

   3- Sublimer votre peur de l’abandon

Dites vous que la décision de rompre n’est pas unilatérale, elle vous appartient autant qu’à l’autre.
– Une question doit vous interpeller, lorsque le doute, les questions s’installent :
 » Vos peurs sont-elles fondées, en avez-vous des preuves ? »
Votre partenaire donne t-il ou elle des signes d’éloignement, de désintérêt ? »

Si, la réponse est non, votre imagination vous joue des tours.
– Votre dépendance l’irrite, les tensions viennent sûrement de là !
– Que peut faire de plus votre compagnon ou compagne pour prouver ses sentiments ?

 

   4- Booster l’estime de soi même

Lancez-vous des petits défis, cela vous donnera confiance à chaque défi réussi.
– Résister, quand l’autre rentre, au besoin de questionner : « lui avez-vous manqué, vous aime t-il (elle) encore »
– Faites une liste de vos comportements compulsifs (pensez au carnet de bord)
A vous de définir vos défis, sachant qu’il faut faire cela sur la durée.

 

   5- Modifier vos idées

Définissez vraiment ce qu’est l’abandon, prenez le temps de réfléchir.
– Ne pas interpréter toute parole ou tout geste comme un signe d’éloignement, relativiser, dédramatiser.
– Ne pas généraliser un acte anodin et ponctuel.
Exemple : Il ou elle rentre énervé(e) peu communicatif (ive) semble lointain(e).
Votre pensée 1 (automatisme) » qu’ai je fait ou dit, il ne m’aime plus etc.. »Vous boudez ou râlez !
A modifier en : « Il; elle est fatigué(e) a eu une dure journée, rien à voir avec moi » Vous lui laissez le temps de souffler…

 

   6 – Affranchissez-vous, transgressez les interdits de l’enfance

Ceux de la petite fille ou garçon trop sage, ceux de ne pas s’exprimer, de ceux vous inculquant la serviabilité comme preuve d’amour, de la croyance que vous n’êtes pas l’enfant désiré(e), et même si ce fut le cas, le rôle d’ un(e) partenaire n’est pas de réparer votre enfance qui n’excuse pas tout d’un comportement adulte,…
– Ne faites pas pour le ou la partenaire ce qu’il/elle ne demande pas, pour ne pas être en attente.
– Renoncer à l’amour inconditionnel de parents trop permissifs, une ou un partenaire ne peut tout admettre ou donner.
– Osez exprimer des émotions avec des « je ressens ceci ou cela etc.. » »je suis en colère car.. »
– Agissez sans demander l’avis de votre partenaire pour tout et rien
– Rajoutez ce défi : acceptez de ne pas être aimé(e) de tout le monde etc…etc…

   7 – Les sens comme outils dérivatifs

Au lieu de focaliser sur des idées sombres, d’attendre, retrouvez vos sens, écoutez les !
– Yoga, taï chi, relaxation, sophrologie etc…sont des outils du mieux être.
– Regardez autour de vous, concentrez vous sur la couleur d’une fleur, le sourire d’un enfant, l’odeur d’un gâteau.
– Mettez de l’humour dans vos propos, riez , ouvrez grands les yeux sur la vie.
– Cultivez la bonne humeur, le rire est une merveilleuse thérapie, se moquer de soi-même dénote des prises de conscience.

 

Donnez à votre partenaire le droit d’exister sans culpabiliser.

La pire des manipulations : le chantage affectif.

Faites vous confiance, croyez en son amour, sentez-vous digne d’amour « Je suis aimable », dans le sens de « je mérite d’être aimé

Spécial Ramadan : idées de recette pour souhour (repas avant l’aube pendant Ramadan)

Spécial Ramadan :

Idées de recettes pour souhour

 

Bonjour à tous ! Je vous retrouve aujourd’hui sur jarretedemetromper.com pour vous partager quelques idées de souhour (repas avant l’aube pendant Ramadan).

Beaucoup d’entre nous ne se lèvent pas pour prendre ce repas, bien qu’il soit le plus important, ne serait-ce que pour boire suffisamment d’eau.

Ramadan tombe cette année pendant les journées les plus longues et les plus chaudes. La première chose à faire c’est donc de boire beaucoup d’eau lors de ce repas pour éviter d’être déshydraté la journée. Vous pouvez également boire des infusions, mais évitez le thé et le café (à choisir, buvez-les le soir si vous êtes vraiment accro), en grandes quantités, le thé et le café sont diurétiques, la sécrétion d’urine va augmenter et favoriser la perte de certains minéraux, dont vous aurez besoin durant la journée de jeûne. Ce repas peut être composé de ce que vous voulez: sucres, graisses, protéines mais il doit SURTOUT avoir un index glycémique bas pour éviter les pics d’insuline et donc une sensation de fatigue assez tôt dans la journée.

Ces idées peuvent très bien convenir pour des petits déjeuners en dehors du Ramadan.

L’avoine 

On ne les présente plus! Les flocons d’avoine ne sont pas seulement un aliment tendance. En effet, étant riche en fibres, les flocons d’avoine sont très rassasiants et possèdent un index glycémique faible. Je parle bien entendu des flocons d’avoine COMPLET et non raffinés. En effet, en gardant les flocons complets, avec l’écorce, on fait le plein d’antioxydants, de minéraux (magnésium, fer et calcium) et de vitamines (thiamine) ! Les flocons d’avoine ne contiennent pas ou très peu de gluten (par contamination), ils sont donc beaucoup plus digestes !

Mes deux idées souhour à base d’avoine sont simples et bien connues : le porridge et le granola !

Pour avoir ma version du porridge vous pouvez cliquer juste ici. Je vous partage celle de mon granola issu de mon e-book disponible ici.

Il vous faudra pour cela 400g de flocons d’avoine complet, 2 càs de sirop d’érable, 2 càs d’huile de coco,  un mélange d’oléagineux (200g), 50g de baies de gogi, 2 càs de cacao en poudre sans sucre et 50g de copeaux de chocolat noir.

 

article ramadan mon retour aux sources 1

 

Mélangez les flocons d’avoine avec le sirop d’érable et l’huile de coco. Mettre au four à 180° durant 15 minutes. Surveillez la cuisson et mélangez à mi-cuisson.

A la sortie du four ajoutez le cacao, celui-ci va fondre. Laissez refroidir.

Ajoutez ensuite les oléagineux, les baies de gogi et les copeaux de chocolat.

Dégustez un bon bol de granola avec du lait végétal de votre choix et des fruits coupés en morceaux. Vous pouvez ajouter de la noix de coco râpée.

 

article ramadan mon retour aux sources

 

Les tartines #healthy

 

Les tartines c’est un peu l’idée des flemmards et des personnes qui comme moi se lèvent à la dernière minutes pour le souhour ☺ Bien sûr je prends le soin de bien choisir le pain : COMPLET et aux GRAINES !

Le principe est simple : des tranches de pain que vous pouvez passer au toast pour un effet croustillant et puis vous n’avez plus qu’à mettre votre tartinade et laisser libre cours à votre imagination !

 

Tartine de beurre de cacahuète, banane et cannelle : très énergétiques, parfait pour les personnes qui sont toute la journée en mouvement.

IDÉE RAMADAN

 

Tartine d’œufs  brouillés

article ramadan mon retour aux sources 2

 

 

Tartines d’houmous et crudités

 

article ramadan

Pour le houmous :

  • 1 oignon
  • 1 bouquet de coriandre et de persil
  • 1 càs de Tahin (purée de sésame)
  • Huile d’olive
  • Cumin, paprika, poivre,sel
  • 2 gousses d’ail
  • le jus d’un demi citron (un vrai pas les petites bouteilles jaunes suspectes)

1) Égouttez et lavez les pois chiche et faites les cuire dans l’eau avec une pincée de sel à feu doux.
2) Coupez les oignons en petit dès et hachez finement le persil et la coriandre.
3) Une fois les pois chiches cuits mais toujours un peu croquants retirez du feu NE JETEZ SURTOUT PAS L’EAU DE CUISSON (avant je laissais trop cuir et j’avais une texture trop lisse, pas assez épaisse, en laissant un peu de croquant vous avez un houmous épais et crémeux)
4) Mettez tout dans votre mixeur et mixez!
5) Ajoutez ensuite petit à petit l’eau de cuisson dans votre houmous jusqu’à obtenir la texture voulue. Si vous aimez qu’il soit plus liquide que solide c’est à vous de doser la quantité d’eau de cuisson.
6) Au moment de servir ajoutez une cuillère d’huile d’olive par-dessus.
7) Vous pouvez ajouter des olives noirs dans votre houmous c’est vraiment bon!

 

Bon Ramadan !

 

Fatima de monretourauxsource.com

mincir grâce à la sophrologie

Alimentation en pleine conscience 

 
« Cessez de manger vos émotions grâce à la sophrologie »
#YUMMI

#YUMMI

 

Pour trouver une alternative au grignotage…

 
C’est bientôt l’été et on peut déjà lire dans tous les magazines des régime miracles, des régimes qui ferraient perdre 10 kilos en 7 jours et toute la propagandes de ces fameux articles.. Et en fin de compte, tout ces régimes inadaptés, souvent en petite quantitées peuvent engendrer du stress, de la peur,de la colère,de la culpabilité… L’Alimentation et les émotions sont intimement liées et ont un impact négatif sur notre manière de manger, c’est pourquoi la sophrologie peut vous apporter des solutions… 
 

La sophrologie pour gérer les émotions sans compenser sur la nourriture

 
Un travail en sophrologie basé sur des techniques de relaxation, de respiration, d’écoute du corps et de visualisations permettra de mieux gérer son état émotionnel, de prendre conscience de leur impact sur notre comportement alimentaire et ainsi de se réconcilier avec son corps, tel qu’il est et sans le juger, de reprendre contact avec soi, de vivre avec ses sens, et son alimentation.
 

Partir à l’écoute de sa propre alimentation

A l’aide de la sophrologie-relaxologie, vous apprendrez partir à l’écoute de votre corps, de votre alimentation et des ressentis sur sa propre sensation de faim et de satiété et arriverez à un équilibre alimentaire comportant les notions de goût et de plaisir sans excès.
 
ALIMENTATION ET CONSCIENCE 2

La sophrologie une méthode efficace 

 
La sophrologie va également faciliter la prise en charge des moments de débordements émotionnels et apprendre à lâcher prise avec la nourriture sur du long terme.. Voilà une façon de retrouver le plaisir de manger, d’écouter son corps, ses besoins et de vivre le moment présent.
 

Les séances de sophrologie pour activer des changements alimentaires

 
L’harmonisation de son corps et son mental.
D’apprendre à sentir et gérer ses émotions.
D’éveiller ses 5 sens pour prendre plaisir à déguster les aliments.
D’activer un nouveau comportement face à l’alimentation.
Des prises de conscience par rapport à son hygiène de vie.
D’activer la pensée positive et la confiance en soi.
Signature P valdairon
 
 
Sophrologue et institutrice en massage bébé.