« La santé c’est un esprit sain dans un corps sain »
Homère

Les quatre accords Toltèques de Don Miguel Ruiz

Les quatre accords Toltèques de Don Miguel Ruiz

 

les quatre accords toltèque

 

J’ai toujours été une grande lectrice et depuis quelques années une large part d’entre elles sont spirituelles ou ont attrait au développement personnel. Toutes ces lectures m’ont vraiment aidé à voir la vie sous un autre angle, à avoir des clés pour m’améliorer au quotidien et c’est pourquoi j’aimerais les partager avec vous quotidiennement.

Aujourd’hui, j’aimerais vous parler des quatre accords toltèques de Don Miguel Ruiz et vous faire part de ma propre expérience. Une lecture très inspirante, accessible et pleine de bon sens qui je suis sûr pourra vous aider (si vous appliquez au mieux les conseils) à vous sentir mieux, plus heureux..

 

Petit mot rapide sur Don Miguel Ruiz

Né en 1952 dans une famille de guérisseurs au Mexique, Miguel Ruiz devient neurochirurgien. C ‘est une expérience de mort imminente dans les année 1970 qui transforme sa vie. Il devient chaman et décide de transmettre cette sagesse au plus grand nombre. Il est victime d’une attaque cardiaque en 2002, et c’est son fils, José Luis Ruiz qui a pris le relais.

 

1- Que ta parole soit impeccable

 

 » Votre parole est de la magie pure et son mauvais usage de la magie noire. »

 

parole-impeccable

 

Je crois que c’est l’accord qui m’a semblé le plus compliqué. N’allez pas croire que je suis médisante 🙂 !

Il est vrai que nous les êtres-humains avons le jugement et la critique facile en ce qui concerne les autres. On nous encourage à avoir un avis sur tout d’ailleurs depuis notre plus jeune âge car c’est ainsi que l’on nous apprends à développer notre personnalité.

Comment appliquer cet accord au quotidien ? Un seul remède, selon moi : Essayer toujours de vous mettre à la place de l’autre.

Tentez de comprendre l’autre son parcours, sa vie nous rend plus tolérant.

Mais il ne s’agit pas que des autres il s’agit de nous aussi. Je suis quelqu’un de très exigeant avec moi-même et il m’arrivait d’avoir beaucoup de parole négative me concernant .. Toutes ces paroles ont un impact sur le court et long terme. Il est donc important de rester POSITIF que vous subissiez actuellement ce que vous considérer comme « un échec ». Un seul mot BIENVEILLANCE envers nous même et vous verrez qu’au fil du temps vous le serez de plus en plus avec les autres.

 

2- Quoiqu’il arrive n’en faîtes jamais une affaire personnelle

 

« Ce que vous pensez, ce que vous ressentez, c’est votre problème, pas le mien. C’est votre façon de voir le monde. Cela ne me touche pas personnellement, parce que vous n’êtes confronté qu’à vous-mêmes, pas à moi. D’autres auront une opinion différente, selon leur système de croyances.»

 

accords-tolteques

 

Notre égo, à savoir notre perception du monde, est le fruit de notre éducation, de notre condition social, de notre environnement, de notre enfance et de la société dans laquelle nous évoluons .. Beaucoup de gens pensent être libre mais en réalité tant qu’un cheminement spirituel (quelques soit votre religion, spiritualité …) soit parcouru, nous ne voyons pas la vie telle qu’elle est réellement. Cela peut paraître saugrenu lus comme ça mais c’est un fait.

Et si cela est vrai pour vous cela est vrai pour les autres ! Alors pourquoi se rendent malade pour les autres alors qu’eux-mêmes n’ont pas une vision du réel clair ?

Prenez-vous par exemple : vous êtes-vous déjà disputé avec un proche sans raison particulière simplement parce que vous étiez contrarié par un évènement qui n’avait strictement rien à voir ?

Les chinois pensent que nos émotions sont des énergies et j’apprécie cette vision. Regardez à la vitesse dont certaines émotions peuvent changer aux cours d’une journée …

Cet accord m’a vraiment aidé à prendre de la distance par rapport à mes propres émotions mais surtout à être moins exigeante envers les autres et donc d’éviter les déceptions.

 

3- Ne faîtes  jamais de supposition

 

« Toute la tristesse et les drames auxquels vous avez été confrontés dans votre vie proviennent de cette habitude de faire des suppositions, de prêter des intentions à autrui, de prendre les choses personnellement. »

 

question

 

Cet accord demande beaucoup d’humilité. Pour y parvenir il suffit d’accepter que les autres sont des individus à part entière avec leur propre système de pensée. Alors au lieu de supposer, d’imaginer quoi que se soit, parler de votre ressentis et poser des questions. On est souvent surpris par les réponses que l’on obtient.

Je suis une optimiste et je crois en la nature humaine et bien souvent il s’agit de maladresses ou de malentendus.

Posez des questions vous évitera beaucoup de stress et de sources de contrariétés inutiles alors n’hésitez plus !

 

4- Faîtes toujours de votre mieux

 

« Être dans l’action, c’est vivre pleinement. L’inaction est notre manière de nier la vie. L’inaction, c’est rester assis devant la télévision chaque jour pendant des années, parce que vous avez peur d’être vivant et de prendre le risque d’exprimer qui vous êtes. C’est passer à l’action que d’exprimer qui vous êtes. Vous pouvez avoir beaucoup de grandes idées dans votre tête, mais ce qui fait la différence c’est le passage à l’acte. Si vous ne passez pas à l’action pour concrétiser vos idées, il n’y aura aucune manifestation, aucun résultat, et aucune récompense. »

 

accords-tolteque

 

Lorsque l’on ne fait rien, on se sent frustré et l’on culpabilise.

Lorsque l’on fait trop, on se vide de toutes son énergie.

L’objectif de cet accord est donc de trouver un équilibre, votre équilibre.

Faîtes de votre mieux d’instant en instant en fonction des circonstances et des opportunités que vous offre l’instant présent. Lorsque vous faîtes de votre mieux, instantanément, vous ne vous jugez plus, vous ne culpabilisez plus.

Arrêtons donc de vivre au conditionnel j’ai connu trop de personnes talentueuse qui n’avance pas dans leur projet parce qu’ils attendent le moment idéal ! Sans comprendre que c’est nous qui décidons du moment idéal. Votre bonheur dépend de votre état d’esprit c’est aussi simple que cela.

Si vous acceptez l’instant présent tel qu’il est alors vous agirez et progressivement vous évoluerez !

 

Pour lire les 4 accords toltèques de Don Miguel Ruiz :

 

 

 

Sophia safsaf

Coach en nutrition et bien-être, formée à la naturopathie.

 

Maintenant, c’est à vous, n’hésitez pas à commenter cet article, et à le partagez sur vos réseaux sociaux ci-dessous.

Comment en finir avec la dépendance Affective «Syndrome de Tarzan » ?

Comment en finir avec la dépendance Affective  «Syndrome de Tarzan » ?

 

La dépendance affective se symbolise par:

« L’attente »

De l’autre, d’un coup de fil, 20 coups de fils et plus encore, par l’envoi de sms, par le besoin de se « plier » au désir de l’autre, de tout faire pour le ou la garder.

Revenons au mode de fonctionnement de la dépendance.

Attendre le retour, attendre le geste rassurant, attendre le mot apaisant.

DÉPENDANCE AFFECTIVE

Objectif de cet article : 

  1. sortir de ce cercle « Attente »,
  2. avancer au lieu de tourner en rond,
  3. ne plus être dans le contrôle permanent de l’autre même si cet aspect est inconscient.
  4. comprendre que justement sans l’autre vous passez de bons moments sans penser à lui ou elle
  5. vous ouvrir vers l’extérieur = les autres
  6. prendre conscience de vos envies, désirs, besoins personnels (sans l’autre)
  7. renoncer à être le centre de l’attention de l’autre
  8. gagner en autonomie c’est comprendre le besoin de l’autre, se respecter et respecter l’autre. ( Egoisme légitime)
  9. prendre conscience que votre partenaire souffre également

 

   1- Apprenez à faire par vous même et pour vous même certaines choses, occupez-vous !

Danse, théâtre, cuisine, prenez des cours, allez vers ce qui vous attire, cela vous distraira, forcez-vous.

L’autonomie s’apprend à n’importe quel âge.

 

  2- Modifier, transformer votre passivité en mode décision.

Un dépendant est passif, figé dans sa crainte de mal faire, donc il n’initialise rarement .
– Surprendre votre partenaire vous donnera un coup de peps ! Oui, vous êtes capable de le faire !
– Prenez la décision d’un resto avec des amis(es), d’une virée à la campagne, d’un ciné etc…
Vous comprendrez qu’à 2 ou en compagnie, son regard sur vous reste le même.

   

   3- Sublimer votre peur de l’abandon

Dites vous que la décision de rompre n’est pas unilatérale, elle vous appartient autant qu’à l’autre.
– Une question doit vous interpeller, lorsque le doute, les questions s’installent :
 » Vos peurs sont-elles fondées, en avez-vous des preuves ? »
Votre partenaire donne t-il ou elle des signes d’éloignement, de désintérêt ? »

Si, la réponse est non, votre imagination vous joue des tours.
– Votre dépendance l’irrite, les tensions viennent sûrement de là !
– Que peut faire de plus votre compagnon ou compagne pour prouver ses sentiments ?

 

   4- Booster l’estime de soi même

Lancez-vous des petits défis, cela vous donnera confiance à chaque défi réussi.
– Résister, quand l’autre rentre, au besoin de questionner : « lui avez-vous manqué, vous aime t-il (elle) encore »
– Faites une liste de vos comportements compulsifs (pensez au carnet de bord)
A vous de définir vos défis, sachant qu’il faut faire cela sur la durée.

 

   5- Modifier vos idées

Définissez vraiment ce qu’est l’abandon, prenez le temps de réfléchir.
– Ne pas interpréter toute parole ou tout geste comme un signe d’éloignement, relativiser, dédramatiser.
– Ne pas généraliser un acte anodin et ponctuel.
Exemple : Il ou elle rentre énervé(e) peu communicatif (ive) semble lointain(e).
Votre pensée 1 (automatisme) » qu’ai je fait ou dit, il ne m’aime plus etc.. »Vous boudez ou râlez !
A modifier en : « Il; elle est fatigué(e) a eu une dure journée, rien à voir avec moi » Vous lui laissez le temps de souffler…

 

   6 – Affranchissez-vous, transgressez les interdits de l’enfance

Ceux de la petite fille ou garçon trop sage, ceux de ne pas s’exprimer, de ceux vous inculquant la serviabilité comme preuve d’amour, de la croyance que vous n’êtes pas l’enfant désiré(e), et même si ce fut le cas, le rôle d’ un(e) partenaire n’est pas de réparer votre enfance qui n’excuse pas tout d’un comportement adulte,…
– Ne faites pas pour le ou la partenaire ce qu’il/elle ne demande pas, pour ne pas être en attente.
– Renoncer à l’amour inconditionnel de parents trop permissifs, une ou un partenaire ne peut tout admettre ou donner.
– Osez exprimer des émotions avec des « je ressens ceci ou cela etc.. » »je suis en colère car.. »
– Agissez sans demander l’avis de votre partenaire pour tout et rien
– Rajoutez ce défi : acceptez de ne pas être aimé(e) de tout le monde etc…etc…

   7 – Les sens comme outils dérivatifs

Au lieu de focaliser sur des idées sombres, d’attendre, retrouvez vos sens, écoutez les !
– Yoga, taï chi, relaxation, sophrologie etc…sont des outils du mieux être.
– Regardez autour de vous, concentrez vous sur la couleur d’une fleur, le sourire d’un enfant, l’odeur d’un gâteau.
– Mettez de l’humour dans vos propos, riez , ouvrez grands les yeux sur la vie.
– Cultivez la bonne humeur, le rire est une merveilleuse thérapie, se moquer de soi-même dénote des prises de conscience.

 

Donnez à votre partenaire le droit d’exister sans culpabiliser.

La pire des manipulations : le chantage affectif.

Faites vous confiance, croyez en son amour, sentez-vous digne d’amour « Je suis aimable », dans le sens de « je mérite d’être aimé

5 Résolutions pour l’année 2016

5 résolutions  pour l’année 2016

hand-1036494_1280

 

1) Manger sainement et équilibré 

 

Lorsque vous mettez de l’essence, à votre voiture, il ne vous viendrait pas à l’esprit de mettre le mauvais carburant.

Votre corps mérite cette même intention !

En pratique :

Vous ne savez pas par quoi commencez ? Inscrivez-vous gratuitement à mon programme Détox

 

2) Ne dîtes plus « je veux être » mais « je suis ».

 

N’ayez plus peur d’être celle ou celui que vous êtes vraiment. Il est temps d’être ce à quoi vous aspirez.

En pratique :

Chaque jour est un renouveau. Ne vivez plus dans le passé, n’angoissez plus pour le futur et vivez l’instant.

 

3) Ne laissez plus le stress envahir votre vie

 

Il serait utopique de faire disparaître le stress .. Le travail, les factures, les enfants (…) Par contre vous pouvez changer votre comportement en relativisant les tracas du quotidien.

Prenez le temps d’analyser les sources de stress « inutile ».

En pratique :

Pour éviter le stress lié au manque d’organisation, les To-do list peuvent vous aider à vous organiser.

Les mandalas, la méditation, la relaxation guidée et la pratique du yoga, toutes ces techniques, améliorent votre gestion du stress.

 

4) Et si on devenait écolo ?

 

Pourquoi ne pas commencer à s’informer sur le sujet et progressivement mettre en place, dans son quotidien, des nouvelles pratiques qui vont dans ce sens. N’oubliez pas que chaque geste compte !

En pratique:

Changez ces produits ménager pour des solutions plus naturelles.

Passez à la cosmétique naturelle et/ou biologique ?

Passez à un mode de vie plus minimaliste ?

Vous verrez en plus de faire du bien à la planète vous ferez du bien à votre compte en banque.

 

5) Prendre rendez-vous avec un naturopathe 

 

Pour mettre toutes les chances de son côté en 2016, je vous invite à consulter un naturopathe qui à travers son Programme d’hygiène vitale individualisera ses conseils mais surtout vous aidera à atteindre vos objectifs de santé !

En pratique:

Cet annuaire pour trouver un praticien de santé naturopathe diplômé près de chez vous.

 

J’en profite pour vous souhaiter une très bonne année 2016 !

Quelles sont vos résolutions pour 2016 ? N’hésitez pas à les laisser en commentaires 🙂

 

Sophia safsaf

 

 

 

Coach en nutrition et bien-être, formée à la naturopathie.

 

Maintenant, c’est à vous, n’hésitez pas à commenter cet article, et à le partagez sur vos réseaux sociaux ci-dessous.